Cité Keur Gorgui, Immeuble Y2 8e Etage
+221 33 823 39 69

Le 3P

Le programme prioritaire de propreté (3P): guerre éclair contre l’insalubrité

Plus de  2 340 dépôts sauvages éradiqués et un volume de  plus de 1 200 000 mètres cubes de déchets évacués, le tout en seulement deux ans, les chiffres sont éloquents et témoignent du succès et de l’importance du Programme prioritaire de propreté 3P. Prioritaire parce qu’il y avait une urgence. Une urgence environnementale pour les collectivités locales assaillies par les ordures et autres objets encombrants.  L’opération de toilettage dirigée d’une main de maître par l’Unité de Coordination de la Gestion des déchets solides, a mobilisé près de 21 600 personnes. Des personnes qui de par leurs actions intenses et soutenues, ont fini par donner un coup de neuf aux collectivités locales. Munies de balais, brouettes, râteaux et autres outils, ces personnes n’ont laissé en rade nul coin ou recoin pour redonner de l’éclat aux différentes localités.

Pourtant, le pari était loin d’être gagné tellement le diagnostic était alarmant. L’insalubrité avait fini par gagner les communes et faire partie du décor quotidien. Dans 43 communes à travers le territoire national, plus de 1700 sites insalubres ont été recensés.  Ayant pris la pleine mesure du problème, l’Etat a décidé de lancer le 23 avril 2014 à Kaolack le Programme prioritaire de propreté (3P) afin de lutter contre l’insalubrité des collectivités locales. Le programme est déroulé dans toutes les régions du Sénégal, exceptée Dakar.

L’objectif du Programme prioritaire de propreté était d’améliorer le cadre de vie dans 53 Collectivités locales, poser les jalons de la pérennisation des acquis dans au moins 16 Collectivités locales, et aussi garantir une mise à zéro périodique dans toutes les autres localités. Dans les villes comme Tambacounda, Kaffrine, Ziguinchor le taux de collecte des ordures affiche respectivement 94 %,90 % et 80 %. Diourbel est loin derrière avec 19 %. Bien que mis en place pour répondre à un souci d’urgence, les résultats très positifs du 3P ont poussé les autorités à mettre en place un dispositif de pérennisation dans certaines communes comme celles de Tivaouane, Mbour, Thiès, Kaolack, Fatick, Kaffrine, Podor, Touba, Mbacké, Bambey, Saint Louis, Diourbel, Ziguinchor, Kolda et Sédhiou. Cela a également permis de créer de l’emploi pour  plusieurs jeunes et femmes de ces localités.

Le Programme prioritaire de propreté a en effet été déroulé en parfaite collaboration et synergie avec les collectivités locales. Les élus locaux ont d’ailleurs apprécié le travail remarquable abattu dans ce cadre. Une bouffée d’oxygène pour de nombreuses communes qui croulaient sous le poids de l’insalubrité et qui reflètaient une image peu reluisante. Ces communes respirent désormais le bon air et la santé.